Archive by Author

Quatre marseillais ont mis le feu à Paris. SOMA @ La Maroquinerie, 22/11/2012

28 Nov

Ce jeudi 22 novembre à la Maroquinerie, pas d’affrontement. Pas de foot non plus d’ailleurs. Pas de légendaire opposition entre Paris et Marseille, l’assemblée présente n’est là que pour une seule et même raison : S.O.M.A.

Quatre lettres derrière lesquelles se cachent quatre musiciens marseillais à la réputation florissante, ayant gagné les faveurs de la capitale.

J’avoue, il y a quatre mois encore, je ne connaissais pas SOMA. C’est au hasard d’un bienheureux follow de mon compte Twitter (@chacaloute, par ici les amis) de la part du groupe l’été dernier que j’ai jeté mon oreille assoiffée de nouveau son sur eux. En août dernier donc, le quatuor pop-rock, ayant déjà un (très bon) premier album à son actif (Jewel and the Orchestra sorti en 2010), était en pleine avant-promo de son second opus Nobody’s Hotter Than God (sorti depuis le 24 septembre, tu peux l’écouter par ). A l’époque, sur ce bon vieux YouTube, deux clips disponibles : « Rollercoaster » et « The Brightest Side ». Et bim. Deux titres hyper accrocheurs qui ont suffi à me convaincre que j’avais affaire à des bons. Allé, ça sent la valeur sûre, hop on fait tourner et on surveille les dates car le groupe s’apprête à tourner dans la France entière. […]

Une première fois inoubliable. Radiohead, Bercy, 11/10/2012.

29 Oct

C’est entre excitation et appréhension que j’ai passé les quelques jours précédant le concert de Radiohead. Comme n’importe quelle première fois. Oui, ça peut paraître étonnant mais je n’avais encore jamais vu Radiohead sur scène. Sans doute parce que, très accrochée à leurs trois premiers albums, j’ai (bêtement) fait confiance à ceux qui déclaraient que leur virage vers une musique plus électronique, perchée et torturée, rendait leurs concerts chiants (y a qu’à lire le dernier article – plutôt révoltant – des Inrocks, de quoi te faire bien stresser 2 jours avant d’y aller…). Heureusement, l’envie de les voir au moins une fois dans ma vie aura été plus forte. Merci chère intuition féminine. […]

Rencontre avec… What About Penguins

26 Sep

What About Penguins. Allé, j’suis sûre que ce nom t’évoque quelque chose, hein ? Mais si, souviens-toi, en juillet dernier, Zyblynn t’expliquait ici-même comment elle était devenue « banquise addict » à l’écoute de ce jeune groupe parisien. Et faut dire qu’on a tous sérieusement chopé le virus dans la team My Wonderwall. Depuis, on suit assidument la carrière en plein essor de ce talentueux quintet de « melting pop ».

Depuis quelques années déjà, Alexandre, Ugo, Pauline, Yves et Lewis, cinq personnalités aux origines musicales variées, nous offrent un cocktail mélodique et harmonieux, riche de ces différences. Pour preuve leur second EP autoproduit sorti cette année, Clouds, un 6 titres hyper abouti, à la pop élégante et entraînante. […]

Rock en Seine : Jour 3 – Sunny Sunday Afternoon

10 Sep

Après quelques neuf heures passées au Domaine de Saint Cloud la veille pour un samedi bien chargé comme on les aime, on rempile de plus belle en ce dimanche ensoleillé. D’habitude le dimanche à Rock en Seine, c’est relâche : quelques concerts parsemés et de longues pauses. Pendant celles-ci, on flâne à travers les stands (comprendre : on fait les jeux concours et on gratte de jolis badges), on papote avec les copains autour d’un verre à débriefer et/ou refaire le festival, on prend le temps… Bref, on attend surtout le concert de clôture. Mais là, grand dieu non. Car pour clôturer ce 10ème anniversaire longuement vendu comme « mémorable », qui nous propose-t-on ?! Green Day. Euh… Cache ta joie. Ouais désolée mais un concert de Green Day, ça ne me fait pas rêver. Bon, il paraît que le changement c’est maintenant, alors au diable les vieilles habitudes, profitons à fond de l’après-midi, où se trouvait d’ailleurs tout le côté alléchant de ce dernier jour.

[…]

Au Pont du Rock – Jour 2 : un marathon breton, résolument rock (partie 2)

26 Août

Suite et fin de mon périple breton Au Pont du Rock

Après 45 minutes passées avec Miossec, je quitte la foule et me dirige vers la scène Grenouille pour assister aux balances de Stuck in the Sound et surtout me placer correctement pour THE concert. Oui bon, en trois secondes, tu l’auras compris (si tu ne le sais pas déjà), j’aime particulièrement Stuck in the Sound, et ce depuis quelques années maintenant (il était une fois une vieille affiche de concert dans un bar à Fontenay sous-Bois…). Un son rock si particulier, une voix saisissante et une présence scénique impressionnante. Imparable et addictif. Quatrième fois que j’assiste à un concert du groupe parisien cette année et à chaque fois, la même intensité, le même plaisir de bout en bout. Autre constat plutôt très cool, la setlist est légèrement différente à chaque fois. Non contents d’avoir composé une multitude de titres taillés pour le live (« Toy Boy », « Ouais », « Bandruptcy », « Don’t Break the Bar Please Dumbo ! » et j’en passe), les Stuck semblent retravailler soigneusement leur setlist à chaque concert pour une meilleure montée en puissance de l’ambiance dans le public, constamment encouragé par leur charismatique front man à capuche. C’est rock, puissant, bordélique : « Faites du bruit ! », la consigne est claire, on est là pour se lâcher et on aime ça. […]

Au Pont du Rock – Jour 2 : un marathon breton, résolument rock (partie 1)

23 Août

Chez My Wonderwall, vous le savez, on raffole des concerts. Comme pour tous les amoureux de la musique live, l’été marque la période des festivals. Et ça tombe plutôt bien car on en raffole aussi. Après Solidays, le Main Square et les Francofolies de Spa, voici un retour sur le « plus vieux festival rock associatif et indépendant de l’été en Bretagne », Au Pont du Rock, où j’ai pris plaisir à passer une journée fin juillet.

Organisé à Malestroit, jolie bourgade du Morbihan entre Rennes et Vannes, ce festival représente un grand rendez-vous local depuis 1989. Pour preuve, cette année, la 22ème édition fut encore une réussite, rassemblant 15 000 festivaliers sur deux jours, soit la deuxième meilleure fréquentation après 2011. Il est porté par l’association « Aux Arts Etc…» (50 membres) et soutenu par un grand nombre de bénévoles (environ 750 cette année) assurant le bien-être des festivaliers tout au long de l’évènement. […]