Archive by Author

Les Wankin’ Noodles ensoleillent votre après-midi

1 Mar

Ca fait un moment que les Wankin’ Noodles nous mettaient en appétit à coup de teasers sur leur page Facebook et leur Twitter : la parution d’un titre inédit était imminente. Sauf que bon, un mois plus tard, toujours point de nouvelle chanson à l’horizon. Alors quoi, ils se branlaient la nouille les mecs ou bien ? En cet après-midi du 1er mars, synonyme de vacances pour pas mal d’entre nous, nos quatre bretons se sont enfin mis à table pour nous servir sur un plateau « Sunny Afternoon ».

[…]

Rencontre avec…The Dedicated Nothing

20 Fév

Quand on parlait de Biarritz, on pensait surtout soleil et surf. Mais ça c’était avant. Car après La Femme en 2010, c’est The Dedicated Nothing qui commencent sérieusement à faire parler d’eux en ce début d’année avec la sortie le 25 février de Running Away, leur premier EP et nous font nous rendre compte que la scène indé biarrote est en pleine expansion. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’avec ce coup d’essai, les quatre garçons frappent fort, très fort en nous proposant une musique qui, s’il fallait comparer, serait un peu le pendant entre Interpol et les Arctic Monkeys. Si leur bio qualifie leur son de « sombre et complexe », The Dedicated Nothing ont néanmoins su insuffler une bonne dose d’énergie positive à leurs chansons, ce qui fait qu’une fois l’EP lancé sur la platine, on a bien envie de le laisser tourner en boucle.

[…]

MATCH – Dying Kings

28 Jan

Tout blogueur qui se respecte a envie de découvrir la perle rare, le morceau d’un groupe dont personne, de préférence, n’aurait encore entendu parler, pour ensuite pouvoir  se la péter un peu en société « ah ouais, Machin? Ca fait un moment que je connais moi ». Du coup, chaque fois qu’on reçoit un mail d’un groupe, on retient notre souffle avant d’enclencher le bouton play du lien Soundcloud ou Youtube. Souvent, il faut bien l’avouer, on ne le retient pas longtemps car la magie n’opère pas. Mais fort heureusement, il y a des exceptions. Tout ça pour dire qu’en ce début d’année, Chacaloute et moi avons été bien contente qu’on nous ait envoyé Dying Kings, de Match. On s’est alors dit que 2013 commençait fort niveau jeune groupe français.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le morceau sort des sentiers battus. Par son format déjà : 6’09, on est loin des sacro-saintes 3’30 imposées par les radios. Plutôt couillu donc. Surtout que 6 min c’est long, voire très long. Autant dire que lorsqu’on lance un premier morceau avec une telle durée, y a plutôt intérêt à ne pas se louper, sinon on risque de perdre l’auditeur en route. Défi brillamment relevé par Match qui nous propose un univers pop très hétéroclite, aux accents funk, trip-hop et electro : résultat on ne s’ennuie pas une seconde sur ce morceau qui nous emmène à chaque instant là où on l’attendait pas.

Le second point fort de  Dying Kings, c’est cette voix qui, à l’image de la construction du morceau, a la capacité de se métamorphoser : le flow des couplets laisse place à une montée dans les aigus au moment du refrain, le tout avec un groove efficace. On y retrouve parfois des intonations à la Adam Levine (c’est un compliment : Maroon 5 était plutôt un bon groupe avant de sombrer dans le commercial…). Niveau groove, la basse n’est pas en reste et donne fortement envie de taper du pied et de hocher la tête. Rien à redire, ce morceau très bien produit est une tuerie.

 Mais qui est donc ce groupe qui a su digérer diverses influences pour se les approprier et proposer une pop intelligente et moderne ? Pour le moment peu d’infos ont filtré, si ce n’est qu’il s’agit d’un jeune quatuor breton installé désormais à Paris, et qui a pour ambition de « faire de la musique pop mais pas forcément facile ». Pari réussi avec ce premier morceau qui laisse présager de très belles choses. Bref, ce groupe a toutes les cartes en main pour faire jeu, set et match (ahah désolée, ça me démangeait trop !).

Le Top Concerts 2012 de la rédaction

4 Jan

zyblynn

Voilà ma rubrique préférée. Quand j’écoute des chansons en version studio, je ne peux pas m’empêcher d’imaginer ce qu’elles pourraient rendre sur scène, et quand un artiste me plait vraiment, je me retrouve rapidement sur youtube à chercher des vidéos live, qui permettent souvent de déduire pas mal de choses quand à la présence scénique de l’intéressé. J’avoue même que, si un artiste que j’apprécie fait peu de concerts, je vais avoir tendance à en délaisser l’écoute. Pour moi, il est important que l’écoute intensive d’un album ou d’un EP débouche sur une rencontre live. Autant dire que j’ai eu quand même un bon nombre de frustrations à ce niveau-là cette année, si bien que je suis passée maître dans l’art de vivre les concerts par procuration, ça ne remplace pas la vraie rencontre (et c’est tant mieux, sinon, plus personne n’irait voir les artistes sur scène), mais avec un peu d’imagination, on peut quand même passer de bons moments.

Même s’il a été difficile de départager les quatre premiers noms de cette catégorie, je n’ai toujours pas pu me résoudre à utiliser l’ordre alphabétique, d’autant plus que mes quatre préférés auraient été relégués en fin de classement, et ce n’était tout simplement pas envisageable. […]

Le Top EP 2012 de la rédaction

31 Déc

Zyblynn

J’ai passé pas mal de temps à découvrir des jeunes groupes cette année, et, force est de constater que j’ai écouté bien plus d’EP  que d’albums, le tri fut donc un peu plus difficile à réaliser dans cette catégorie.

 

EP par Over Me

Aucune hésitation, cependant, pour les deux premiers, que je n’ai pas vraiment réussi à départager. Si bien que j’ai même décidé de les présenter conjointement, d’autant que j’ai déjà parlé d’Over Me ici et de What About Penguins . Ces deux groupes sont ce que j’appelle des purs coups de coeur: de ces soirées où tu ne sais pas trop quoi écouter et tu cliques un peu sur tout ce qui passe, rien ne t’émeut jusqu’au moment où…un son se démarque des autres par sa capacité à accrocher les émotions enfuies tout au fond de toi.

[…]

Le Top Albums 2012 de la rédaction

29 Déc

Zyblynn

Cette année, j’ai l’impression d’avoir découvert beaucoup d’albums, mais il faut avouer que j’avais pas mal de retard, ayant mis ma passion pour la musique de côté pendant quelques années, le temps de fabriquer trois petits garçons. Il se trouve donc que, parmi mes albums préférés découverts en 2012, une bonne partie sont de 2011, voire même avant. J’ai donc, eu un peu de mal à trouver 5 albums édités cette année que j’ai beaucoup écoutés.

Nobody’s Hotter Than God par SOMA

Instinctivement, je peux dire que cet album est celui qui a le plus tourné dans mes oreilles cette année, je l’ai écouté partout, tout le temps depuis sa sortie: dans mon ipod, dans la voiture, sur deezer, en cuisinant, avec les enfants, quelle que soit mon humeur, jamais le son de Soma ne me semble déplacé, le seul moment peut être inapproprié serait l’heure du coucher (oui, parce que si tu arrives à t’endormir en écoutant Soma, y’a un petit souci, quand même hein). Cet album est bourré d’énergie, les mélodies sont efficaces et plus j’écoute la voix de Lionnel, moins je m’en lasse. Alors, je dis m**de a tous ceux que j’ai pu lire qui considèrent que leur musique n’est qu’un remake du rock des années 90, arrête de réfléchir, la musique n’est pas un cours d’histoire, c’est un ensemble de vibrations que tu perçois de manière plus ou moins intense, alors, laisse toi porter par chaque délicieux son de cet album et ne cherche pas à leur coller une étiquette, tu verras, tu ressentiras quelques chose de nouveau, c’est garanti. […]

Le Top Chansons 2012 de la rédaction

28 Déc

Zyblynn

Au mois de juin de cette année, j’avais rédigé ce texte pour mon bien être personnel, pour le simple plaisir de décrire des sensations, pour l’effet libérateur de poser des mots sur des émotions fortes. C’est un peu plus tard que j’ai eu envie de partager ce récit avec quelques personnes qui ont la même passion que moi pour la musique. C’est comme ça que Dumdumgirl, qu’alors je connaissais à peine, a proposé de publier mon article sur son blog tout neuf…puis j’y ai pris goût, me voilà donc blogueuse, parait-il. Tout ça pour dire qu’il y a moins de 6 mois, je n’aurais même pas imaginé me retrouver à faire un top 10 de mes plus belles expériences musicales de l’année 2012. Me voilà donc un peu prise de court, je me contenterai donc d’un top 5 pour chaque classement cette année. Et je vais difficilement pouvoir dissimuler ma tendance à la monomanie…eh oui, j’écoute toujours les mêmes trucs en boucle, il y aura donc beaucoup de recoupements entre les différentes rubriques.

Voici donc les 5 chansons de cette année que je suis capable d’écouter en boucle un nombre incalculable (voire  même, inavouable….) de fois. J’ai fini par trancher pour un ordre de préférence plutôt que le trop scolaire « ordre alphabétique », même si les deux premières se tiennent dans un mouchoir de poche et si la quatrième me semble un peu bas dans le classement.

[…]

Garbage @ Le Zenith (22/11/2012) : Go Shirley go go !

3 Déc

Il y a parfois des concerts que tu attends avec impatience, et que pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la performance des artistes, d’ordre personnel le plus souvent, tu ne vis pas à fond. Lorsque les lumières se rallument, tu as alors un peu l’impression d’être passé à côté de ton concert. C’est un peu ce qui s’est passé pour moi jeudi 22 novembre au Zenith où se produisait Garbage. Néanmoins, pour leur dernière date à Paris avant un bon bout de temps, je ne pouvais pas ne pas écrire un petit quelque chose sur ce concert, sinon je m’en serais voulue. Même si j’ai déjà parlé d’eux ici et , on n’a jamais sa dose de Garbage, non ?

[…]

Une soirée au pays des rêves avec Beach House (Le Trianon, 20/11/2012)

27 Nov

Cette année, j’avais manqué deux rendez-vous avec Beach House : une date complète en mai à la Maroquinerie et un passage à Rock en Seine à la même heure que Foster The People. Malgré mes efforts pour faire le trajet Scène de la Cascade-Scène Pression Live le plus rapidement possible, je suis arrivée à peu près une minute avant la fin du set…autant dire que ma déception était grande. Je me souviens d’ailleurs avoir passé tout le (long) trajet du Parc de Saint-Cloud jusqu’à chez moi à écouter Bloom, le dernier opus du groupe. Le lendemain matin, ô surprise, une nouvelle date parisienne était annoncée : cette fois, pas question de les louper, j’ai donc immédiatement acheté une place. Rendez-vous était pris pour le mardi 20 novembre.

[…]

[Le Fair 2013] The Wankin’ Noodles

16 Nov

Dans le cadre de l’édition 2013 du Fair, voici le moment de présenter le groupe que nous suivrons tout au long de l’année sur le blog, les Wankin’ Noodles. Il y a quelques mois, lorsque j’ai entendu parler de leur premier single, Tu Dormiras Seule Ce Soir (qui est également le nom de leur premier album d’ailleurs), j’ai pris peur. J’ai pris peur car avec ce titre d’un goût douteux, j’ai cru que j’avais affaire à un groupe d’ados boutonneux monté de toutes pièces par une major  et destiné à passer en boucle sur certaines chaînes musicales de la TNT. J’ai donc écouté ledit single, et constaté avec soulagement qu’il s’agissait bien d’un groupe de rock, avec guitares et batterie qui défouraillent. […]