Archive | Découverte RSS feed for this section

1=0 Sabre EP 4 titres

14 Nov

1=0Facebook, croiser des gens, créer des liens sur base d’une passion commune, échanger des découvertes musicales, cliquer, écouter, apprécier souvent, se sentir blasé parfois, être étonné de temps en temps, et alors écrire…tout ceci m’a amené instinctivement à rédiger cette chronique, qui n’est, finalement, qu’un commentaire sur Facebook un peu étoffé (Au passage, petit coucou à Baptiste à qui je dois cette découverte).

La première écoute de Sabre, 3e EP du groupe 1=0, a commencé par une petite pensée grognonne à la 25e seconde: « Eh mince, c’est en Français, je vais me sentir obligée d’écouter les paroles et de comprendre les textes ». Comme j’aimais déjà bien l’ambiance musicale, […]

DEPUTIES – First Date (1e EP)

16 Mai

Avec cet hiver qui n’en fini pas, on manque tous un peu de lumière et d’énergie. Je te propose donc de découvrir, en cliquant iciFirst Date, le premier EP (sorti le 10 décembre 2012) du groupe parisien Deputies . Tu y trouveras du soleil dans la voix de Sharif, et, l’énergie bien présente dans des titres comme Back In Town ou Smith & Weston te donnera envie de sautiller gaiement, ou de butiner de fleur en fleur comme une petite abeille. Prends quand même le temps de t’allonger dans l’herbe le temps du titre Louise Avenue, car Hustler te réveillera bien vite pour clôturer cette séance de bonne humeur.

[…]

The Nes Nation – 1e EP

5 Avr

Guillaume (Guitar) – Florian (Drums) – Thomas (Lead Vocal) – Basile (Bass)

Lorsque je reçois de la musique dans ma boite mail, je suis toujours partagée entre le plaisir de découvrir des sons en avant-première, et l’impression qu’on me force un peu la main. Mon esprit de contradiction relativement développé avait, jusqu’alors, toujours rejeté l’idée d’écrire « sur commande ». Mais voilà, le premier EP de The Nes Nation est arrivé à un moment où j’étais à la recherche d’un son qui me fournirait de l’énergie, tout en n’étant pas trop « brut ». Et j’aspirais, consciemment, ou pas, à une bonne vieille formation « Guitare-basse-batterie ». Si bien que, lorsque j’ai découvert That’s Not It, le premier titre extrait de cet EP, j’ai eu le sentiment qu’il comblait exactement le petit vide que je ressentais ce jour-là. […]

MATCH – Dying Kings

28 Jan

Tout blogueur qui se respecte a envie de découvrir la perle rare, le morceau d’un groupe dont personne, de préférence, n’aurait encore entendu parler, pour ensuite pouvoir  se la péter un peu en société « ah ouais, Machin? Ca fait un moment que je connais moi ». Du coup, chaque fois qu’on reçoit un mail d’un groupe, on retient notre souffle avant d’enclencher le bouton play du lien Soundcloud ou Youtube. Souvent, il faut bien l’avouer, on ne le retient pas longtemps car la magie n’opère pas. Mais fort heureusement, il y a des exceptions. Tout ça pour dire qu’en ce début d’année, Chacaloute et moi avons été bien contente qu’on nous ait envoyé Dying Kings, de Match. On s’est alors dit que 2013 commençait fort niveau jeune groupe français.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le morceau sort des sentiers battus. Par son format déjà : 6’09, on est loin des sacro-saintes 3’30 imposées par les radios. Plutôt couillu donc. Surtout que 6 min c’est long, voire très long. Autant dire que lorsqu’on lance un premier morceau avec une telle durée, y a plutôt intérêt à ne pas se louper, sinon on risque de perdre l’auditeur en route. Défi brillamment relevé par Match qui nous propose un univers pop très hétéroclite, aux accents funk, trip-hop et electro : résultat on ne s’ennuie pas une seconde sur ce morceau qui nous emmène à chaque instant là où on l’attendait pas.

Le second point fort de  Dying Kings, c’est cette voix qui, à l’image de la construction du morceau, a la capacité de se métamorphoser : le flow des couplets laisse place à une montée dans les aigus au moment du refrain, le tout avec un groove efficace. On y retrouve parfois des intonations à la Adam Levine (c’est un compliment : Maroon 5 était plutôt un bon groupe avant de sombrer dans le commercial…). Niveau groove, la basse n’est pas en reste et donne fortement envie de taper du pied et de hocher la tête. Rien à redire, ce morceau très bien produit est une tuerie.

 Mais qui est donc ce groupe qui a su digérer diverses influences pour se les approprier et proposer une pop intelligente et moderne ? Pour le moment peu d’infos ont filtré, si ce n’est qu’il s’agit d’un jeune quatuor breton installé désormais à Paris, et qui a pour ambition de « faire de la musique pop mais pas forcément facile ». Pari réussi avec ce premier morceau qui laisse présager de très belles choses. Bref, ce groupe a toutes les cartes en main pour faire jeu, set et match (ahah désolée, ça me démangeait trop !).

Image de prévisualisation YouTube

Suis les étoiles : découvre Over Me

3 Oct

Aux environs du 1e septembre (vive la rentrée…), je découvrais l’univers d’Over Me grâce à la page Facebook de Belgium Rocks, webzine culturel (et beaucoup musical) belge que je t’invite à découvrir de toute urgence en suivant ce lien : (en plus, ils se sont lancés dans l’organisation d’un festival 100% Rock, 100% belge qui s’annonce plutôt sympa…des vrais fous, mais dans le sens positif du terme, comme on aimerait en croiser plus souvent). […]

The Ritch Kids – They wanna be rockstars, that’s their biggest dream !

11 Août

La première fois que j’ai entendu parler de The Ritch Kids, c’était début 2011 dans le programme court Du Clic à la Réalité diffusé sur TF1 le dimanche soir entre Sept à Huit et le Journal de 20h (oui j’ai une vie passionnante le dimanche soir, t’as vu). Sauf que je ne savais pas que c’était The Ritch Kids car j’avais pris le programme en court de route. Vu que ce truc ne durait qu’une minute, autant te dire que je n’avais pas capté grand chose. Mais j’avais bien aimé les extraits que j’avais entendus.
[…]