Archive | La reprise du lundi RSS feed for this section

« Sois Heureux » (« Get Lucky » Cover) par Charles-Baptiste

10 Juin

Je ne vous ferai pas l’affront de reposter la chanson « Get Lucky » des Daft Punk, c’est bon, tout le monde l’a entendue au moins une fois, voire est à la limite de l’overdose. Certes, c’est un titre plutôt sympa, mais je n’ai jamais été une grosse fan du duo, et malgré toute la médiatisation qui a entouré la sortie de Random Access Memories, ce n’est pas encore cette fois que j’écouterai un de leurs albums en entier.

[…]

« Get Lucky » (Daft Punk) par George Barnett

6 Mai

Get Lucky, c’est la nouvelle chanson de Daft Punk, je pense que toute personne qui se tient un peu au courant de l’actualité musicale l’a entendue : mise en ligne il y a moins de trois semaines, elle a déjà dépassé les 14 000 000 vues sur Youtube, et, comme d’habitude, je ne comprends rien à leur musique, je trouve ça répétitif et sans intérêt, après 1min 30, je commence déjà à bailler. Pour les retardataires qui ne l’auraient pas encore vue, voilà ce que ça donne (et, question image, à 2min 20, les personnages s’animent, quand même, on ne peut pas dire qu’il ne se passe rien, hein…) […]

« Get Lucky » (Daft Punk) par Daughter

29 Avr

2013. Tout le monde piaffe d’impatience devant le retour imminent du duo électro Daft Punk. Et c’est peu dire, à la moindre petite publication sur le Net des mystérieux parisiens, les réseaux sociaux entrent carrément en ébullition. Après un nouveau visuel et quelques teasers, ça y est, un nouvel album, Random Access Memories, est bel et bien annoncé. Un 13 titres dont la sortie est prévue le 21 mai prochain.

Il y a une dizaine de jours, histoire de faire patienter les fans, le groupe a publié un premier extrait, « Get Lucky ». Un titre à forte consonance disco/funk, rien d’étonnant vu que le single a été composé en collaboration avec le rappeur Pharrell Williams (N.E.R.D.) et le guitariste Nile Rodgers (Chic). […]

Don’t You Worry Child (SHM) par Elisha Grey

25 Mar

J’ai comme l’impression que le titre de mon article n’est pas très accrocheur, je me demande quel pourcentage des lecteurs, à la découverte de celui-ci, se sont dit: « Mais de quoi elle parle? » . Merci à toi, qui a poussé la curiosité jusqu’à venir lire ces quelques lignes, prépare-toi à faire une jolie découverte. Commençons par les présentations: Elisha Grey est un des (nombreux) side projects d’Alky Stoner. Ce dernier est le chanteur (et, accessoirement principalement, bête de scène) du groupe belge Vegas. Tu te souviens? J’avais raconté, ici, comment, happée par leur concert,  j’avais été contrainte d’abandonner ma tartiflette pour aller bondir au son de leur musique. Elisha Grey est un des récents projets Elektro – Rock d’Alky Stoner avec Jeff, Dim & The Duke… peut-on lire sur le site internet, pas beaucoup d’infos pour le moment, si ce n’est qu’ils nous ont déjà offert quelques reprises et qu’un EP est en préparation. […]

« We Will Rock You » par Beautiful Badness

25 Fév

Dans l’héritage musical que j’ai reçu de mes parents, il y a Queen, entre les Beatles et Michel Fugain, parmi d’autres. Ces artistes, qui ont imprégné mon enfance, font partie de mon patrimoine culturel à vie et ont, probablement, aujourd’hui encore, une influence sur mes goûts musicaux. (Cette considération me mène à penser que le patrimoine musical acquis par mes enfants doit être bien atypique, mais ce n’est peut-être pas plus mal, en somme).  We Will Rock You, chanson parue l’année de ma naissance, a un effet « coup de poing » : très courte (2min10), elle est composée, aux trois premiers quarts, exclusivement de percussions-voix, et la guitare électrique prend le relais de la voix pour les 40 dernières secondes. […]

Come As You Are

5 Nov

Bon alors là je sais que je risque de me faire lyncher par les puristes car je m’attaque à du lourd pour la reprise de ce lundi : une cover de Come As You Are, une des chansons les plus célèbres de Nirvana, extraite du non moins célèbre Nevermind sorti en 1991. Même si tu n’étais pas forcément né à cette époque (c’est que le temps passe), tu la connais forcément :

Il y a quelques temps Séverin a repris cette chanson dans le cadre d’une session pour ALLOMUSIC. Si tu ne le connais pas, Séverin c’est un peu le pygmalion des temps modernes. Ainsi en 2009 il a sorti Cheesecake, un album sur lequel chantent 14 artistes féminines, et pas des moindres, puisqu’on y retrouve entre autres Marie-Flore, Constance Verluca, Lippie, La Fiancée, Liza Manili. Il a également réalisé le premier album de cette dernière, paru en juin dernier, que j’avais beaucoup aimé et dont j’ai parlé ici. Cet auteur-compositeur est également interprète à ses heures, il a d’ailleurs sorti cette année un album très réussi. Je préviens quand même, allergiques à la pop des années 80, s’abstenir.

Orfèvre de la pop, le choix de Séverin de reprendre LA chanson grunge par excellence constitue donc une grosse prise de risques. On pourrait même parler d’inconscience. Forcément, outre le fait que j’adore le travail de ce garçon,  ça m’a donné envie d’écouter (j’aime bien les gens kamikazes). Tout d’abord, le choix du français rebute un peu, et l’utilisation du combo synthé/xylophone donne un petit côté Playskool et kitsch à une chanson transpirant initialement le désespoir. Et puis au fur et à mesure transparaît une touche de mélancolie. Le tout forme un ensemble cohérent, bien loin de la version originale certes, mais doté d’un charme qui lui est propre. Voilà pourquoi j’aime Séverin : il a le don de manier le doux-amer comme personne.

Proposer une nouvelle lecture d’une chanson en l’adaptant à son propre univers musical, c’est ce qu’on attend d’une reprise. Pari réussi pour Séverin.

Même Si Tu Revenais

15 Oct

Il y a des semaines où j’ai besoin de me creuser la tête pour trouver une chanson pour cette rubrique. La plupart du temps j’essaie de trouver une reprise récente, histoire de faire genre « j’ai un blog in ». Mais alors que j’allais jeter l’éponge parce que cette semaine rien de ce que j’avais écouté ne faisait tilt, va savoir pourquoi j’ai pensé à une reprise qui date un peu d’une chanson qui date encore plus. Bah ouais, 1965 ça commence à faire quand même. […]

Goodbye Kiss

8 Oct

Avant de me pencher sur le cas Kasabian, j’avais souvent lu sur le net qu’ils étaient considérés comme les successeurs de Oasis. Par la suite, j’ai souvent cherché à comprendre cette comparaison, en vain. A part leur nationalité et le côté un peu sale gosse de leurs chanteurs respectifs, c’est bien tout ce qui relie ces deux groupes. Et aussi le fait qu’ils font de la bonne musique (oui je sais que parmi le lectorat du blog, pas mal de détracteurs des frères Gallagher me jetteront la pierre pour cette dernière affirmation, d’you know what I mean ?) Sinon, pour avoir vu le groupe en concert à plusieurs reprises, ses membres ne vomissent pas sur scène et la troisième guerre mondiale n’est pas à l’aube d’être déclarée dès que les deux leaders, Tom Meighan (chant) et Sergio Pizzorno (guitare/chant), sont dans un même périmètre géographique (ou alors c’est qu’ils sont rudement bons acteurs).

[…]

Je Suis Une Bande De Jeunes

1 Oct

La chanson française n’occupe qu’un faible pourcentage de mon temps d’écoute : à vrai dire, c’est Renan Luce qui m’a plongée dedans, il y a déjà plus de cinq ans, en me harponnant avec le sublime texte de la chanson « la lettre » alors que je faisais tranquillement mes courses au Leclerc (Si, si, cette chanson est magnifique, c’est vrai que, maintenant, on l’a tellement entendue qu’elle nous saoule un peu, mais c’est un petit bijou). Je te passe les détails, mais Renan Luce fait partie de ces artistes que j’apprécie en tout point: j’aime ses textes, ses musiques, sa philosophie, sa simplicité, sa modestie, son attitude scénique…et aussi ses amis : Benoît Doremus (dont je t’ai déjà parlé ici) et Alexis HK . Je les ai tous deux découverts suite à leur apparition sur une chanson de l’album Le clan de miros de Renan Luce. […]

Video Games

24 Sep

Pour éviter toute ambiguïté, j’annonce de suite la couleur : j’adore Lana Del Rey. Qu’importe son look de pétasse, ses mauvaises prestations scéniques, le fait qu’elle parle d’arrêter la musique, dès que j’ai entendu ses chansons, il y a maintenant plus d’un an de ça, j’ai été fascinée par l’univers musical de la jeune femme, et je le suis toujours. Un des premiers morceaux que j’ai entendus était d’ailleurs Video Games, qui restera un des chefs d’oeuvre de l’album Born To Die. L’intro façon cloches de cathédrale suivies d’une nappe de pianos installent d’entrée de jeu une ambiance envoûtante et surannée, renforcé par la voix grave et traînante de Lana. Un morceau très mélodramatique, très Lana Del Rey donc.

[…]