Archive | La reprise du lundi RSS feed for this section

Hey Ya !

10 Sep

« Hey Ya! » de Outkast : voilà une chanson que j’ai du mal à écouter du début à la fin, je la trouve vraiment trop répétitive et même pas dansante (C’est vrai aussi que je n’aime pas danser, mais bon…) et je ne te parle pas du calvaire que j’endure quand elle me reste en tête plusieurs jours d’affilée. La seule émotion que cette chanson m’inspire, c’est l’envie d’écouter autre chose. […]

No One Knows

27 Août

The Dodoz fait partie de ces groupes que je placerais dans la catégorie « aussitôt écouté, aussitôt adopté » (coup de foudre, quoi): lorsque j’ai découvert la chanson « I Can Purr » il y a quelques mois, je me suis précipitée pour écouter l’album Forever I Can Purr, ce qui a entraîné l’achat de celui-ci dans la foulée (je me souviens, c’était sur itunes à 0h01 quelques jours après la sortie de l’album), ainsi que l’activation de toutes les alertes concerts possibles pour m’assurer de ne pas rater leur prochain passage sur scène dans ma région. J’ai vu en cette reprise une belle occasion de mettre en avant ce quatuor toulousain. The Dodoz, c’est Vincent, Jules et Adrien, les jumeaux et Géraldine. J’aime la voix de cette jeune fille tout autant que son image « ange ou démon »: l’air si sage sur les morceaux acoustiques, elle se déchaîne sur scène assurant les lignes de basse en plus de la voix principale.(Quand je serai jeune, je veux être comme elle…)

[…]

Rearrange

20 Août

La semaine dernière, dans cette même rubrique, je te faisais (re)découvrir Le Responsable de Jacques Dutronc repris par Miles Kane. Et donc cette semaine, en toute logique, j’ai décidé de poster une reprise d’une chanson de Miles Kane. En fait non, c’est pas vrai. Tu t’imagines peut-être qu’en blogueuse consciencieuse, je planifie à l’avance plusieurs semaines de « la reprise du lundi ». Eh bien ce n’est absolument pas le cas. Généralement, le jour-même je ne sais même pas ce qui sera posté, et certaines semaines n’ayant foutrement aucune idée, la rubrique est purement et simplement annulée. Donc cette semaine on remercie bien fort Chacaloute et Caïpirinou de m’avoir soumis cette vidéo.

[…]

Le Responsable / The Responsible

13 Août

Je pourrais me la jouer ex-fan des sixties, petite baby doll, mais je ne vais pas mentir, cette fois-ci j’ai d’abord connu la cover avant l’originale. C’était en novembre dernier à la Cigale, dans le cadre du festival des Inrocks. Ce soir-là se produisait, entre autres, le jeune homme qui a fait de moi une groupie (eh oui, c’est moche), celui pour qui j’ai attendu sous la pluie en souriant à la dernière édition du Main Square, j’ai nommé Monsieur Miles Kane. Ce soir-là, il nous annonce qu’il va reprendre une chanson de Jacques Dutronc, un artiste qui l’inspire et qu’il a beaucoup écouté pendant la conception de son album. Réaction sur le moment : mouais…Et puis dès les premières notes, je suis conquise.

[…]

Heart Of Glass

6 Août

Une reprise, c’est relativement peu intéressant. Une reprise en acoustique, c’est souvent encore plus chiant. En effet, cette volonté de donner à l’auditeur une impression d’intimité reste la plupart du temps plus superficielle qu’autre chose. On est essentiellement dans un exercice de style tendant à montrer que l’artiste s’en sort haut la main sans artifices ni bidouillages sonores en tout genre. Au pire, c’est complètement raté et la crédibilité de l’artiste en question en prend un sacré coup quand on se rend compte qu’il chante un chouïa faux. Au mieux, ça n’apporte rien à la chanson originale. Sauf quand l’artiste qui « commet » la reprise s’approprie totalement la chanson pour en faire un morceau qui pourrait sans problème faire partie de son propre répertoire.

[…]

The Blower’s Daughter

18 Juin

Pour inaugurer cette rubrique dont tu auras compris le principe je pense (tout est dans le nom de la catégorie hein, je ne vais pas te faire une dissertation en trois parties pour te l’expliquer), j’ai choisi une chanson super triste. Il faudra t’habituer, tu vas en bouffer car j’adore ça.

Après la version originale du chanteur irlandais Damien Rice qui a fait pleurer tout le monde au moins une fois, présente sur la bande-originale du film Closer, entre adultes consentants, de Mike Nichols, voici la version féminine, interprétée par Anneke Van Giersbergen, l’ex-chanteuse du groupe de métal symphonique The Gathering, à la voix de cristal. Je te préviens, tu peux ressortir ton mouchoir.

Verdict : Les deux sont pleines d’émotion, mais au fil de la chanson je dois dire que la voix de plus en plus chevrotante de Damien Rice et le fait qu’on a l’impression qu’il va éclater en sanglots à chaque strophe m’agace un tantinet. Alors que Anneke a choisi une approche plus subtile. Mais quand même, il faut rendre à César ce qui est à César. Je dirais donc match nul.

.