La reprise du lundi

Heart Of Glass

Une reprise, c’est relativement peu intéressant. Une reprise en acoustique, c’est souvent encore plus chiant. En effet, cette volonté de donner à l’auditeur une impression d’intimité reste la plupart du temps plus superficielle qu’autre chose. On est essentiellement dans un exercice de style tendant à montrer que l’artiste s’en sort haut la main sans artifices ni bidouillages sonores en tout genre. Au pire, c’est complètement raté et la crédibilité de l’artiste en question en prend un sacré coup quand on se rend compte qu’il chante un chouïa faux. Au mieux, ça n’apporte rien à la chanson originale. Sauf quand l’artiste qui « commet » la reprise s’approprie totalement la chanson pour en faire un morceau qui pourrait sans problème faire partie de son propre répertoire.

C’est ce qu’a fait Liza Manili en reprenant dans le cadre d’une session acoustique pour OÜI FM Heart of glass, le tube de Blondie sorti en 1979. Sur le papier ça peut faire peur, l’univers de la sage Liza et ses robes à col claudine n’ayant a priori rien à voir avec celui de la sulfureuse Debbie Harry.

Mais c’était sans compter le talent de la petite Strasbourgeoise d’origine qui, accompagnée à la guitare par son fidèle acolyte Séverin, revisite cette clinquante chanson, qui parle tout de même du caractère éphémère de l’amour et des tourments qu’il peut engendrer, pour en faire une ballade douce-amère tout à fait en adéquation avec son thème.


Session Acoustique OÜI FM – Liza Manili -… par radioouifm

Au passage, et si ce n’est pas encore fait, je t’invite à (re)lire la critique du très joli premier album de ma petite chouchoute ici.

Share Button

2 commentaires

    • dumdumgirl

      Au début j’avais peur que sa voix ne tienne pas la route en live, mais pour l’avoir vue plusieurs fois en live, je peux dire que si, et cette vidéo vient le confirmer. En fait au départ quand j’ai entendu parler de cette chanteuse j’étais plutôt sceptique. Et puis je suis tombée amoureuse de son album, derrière le single accrocheur (que j’aime beaucoup aussi), il y a une vraie fragilité qui me parle. Enfin derrière pas mal de chansons il y a Séverin que je considère comme un petit génie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *