Même Si Tu Revenais

15 Oct

Il y a des semaines où j’ai besoin de me creuser la tête pour trouver une chanson pour cette rubrique. La plupart du temps j’essaie de trouver une reprise récente, histoire de faire genre « j’ai un blog in ». Mais alors que j’allais jeter l’éponge parce que cette semaine rien de ce que j’avais écouté ne faisait tilt, va savoir pourquoi j’ai pensé à une reprise qui date un peu d’une chanson qui date encore plus. Bah ouais, 1965 ça commence à faire quand même. Donc voilà, histoire de ne pas faire durer le suspense plus longtemps, il s’agit d’une reprise de Claude François. Plus kitsch tu meurs (enfin si, je pense qu’on peut trouver). Si notre Cloclo est connu pour ses chansons entraînantes, de temps en temps l’homme monté sur ressorts arrêtait de sautiller partout pour faire pleurer dans les chaumières. Vu les rapports compliqués qu’il entretenait avec les femmes, son répertoire est truffé de chansons d’amour tristes, dont Même Si Tu Revenais.

En 2008, pour commémorer les trente ans de sa mort est sortie la compilation Claude François, Autrement Dit où 18 artistes de talent, parmi lesquels La Grande Sophie, Clarika, Elodie Frégé, Jeanne Cherhal, AS Dragon (tu as remarqué comme je ne cite que mes préférés ?) reprennent des chansons, connues ou moins connues, du répertoire de Cloclo. Parmi eux, Adrienne Pauly. Adrienne, tu la connais forcément ou alors c’est qu’en 2006 tu vivais sur une autre planète. Cette année-là (ahah, fallait la caser celle-là) sortait son premier album, un must have pour les amateurs de bonne chanson française. Entre Edith Piaf et Catherine Ringer, cette brune piquante à la voix éraillée nous contait avec une gouaille toute parisienne ses états d’âme et ses relations mouvementées avec la gente masculine, cf les savoureux J’veux un mec et L’amour avec un con. Un vrai petit one-woman-show sur disque. D’ailleurs, et ce n’est pas étonnant, Adrienne Pauly est également comédienne.

Sur sa reprise de Même Si Tu Revenais, on retrouve ce ton faussement nonchalant et décadent. Là où la version originale sonnait un brin aseptisée, l’interprétation d’Adrienne Pauly traduit une vraie souffrance suite à cette rupture amoureuse. Ca sent l’alcool, la clope, les bars crades, les aventures sans lendemain, tout ça pour tenter d’oublier cette histoire de toute façon désormais invivable.

Depuis cet album très bien accueilli par les critiques et le public, on a malheureusement un peu perdu la trace de la jeune femme. De temps en temps, on la retrouve sur certaines compilations, dont très récemment sur ElleSonParis, un projet à la fois littéraire et musical réunissant 20 actrices/chanteuses à travers une ballade autour des 20 arrondissements de Paris. A quand un nouvel album pour Adrienne Pauly ?? Car franchement, Adrienne, je souffrirais trop si tu ne revenais pas !

Share Button

No comments yet

Leave a Reply