[live-report] Pendentif, un bijou de la scène française !

18 Nov

©dumdumgirl

Pendentif fait partie de cette nouvelle vague de groupes français qui surfent sur une musique mélangeant pop et new wave, héritiers de la musique française des années 80 où les synthétiseurs ont une place égales aux guitares, et où les textes ne se prennent pas toujours au sérieux.
C’était à la Maroquinerie qu’ils jouaient ce 14 novembre, précédés du groupe The Pirouettes.
The Pirouettes, c’est un duo, Leo Bear Creek et Vickie Chérie, deux jeunes artistes pleins de fraicheur, jouant des morceaux de ‘French pop’, utilisant exclusivement des instruments électroniques.
Les titres sont évocateurs d’une musique fun et colorée, avec « le matin l’été indien » qui fait évidemment référence au titre de Joe Dassin, « Danser dans les boites de nuit », où notre tandem se déhanche sur une musique sautillante, scandant « J’ai jamais su dansé dans les boites de nuit ».
Lorsque le chanteur déclame « Je pense à mon chat qui dort à cette heure là », on pourrait penser que c’est une improvisation mais non c’est bien dans le texte, comme quoi ce groupe est surprenant, car même si l’on sait que la musique sera légère et dansante, les paroles arrivent à nous étonner, et c’est vraiment ça la magie de ce duo : derrière une image fantaisiste, il y a bien de la substance dans cette musique. On se dit parfois « WTF », et c’est ça qui est marrant. Pour moi, le morceau qui représente bien cet esprit était « Robocop » qui narre l’histoire du robot policier que l’on connait tous. En résumé, The Pirouettes étaient une bonne surprise !

[…]

1=0 Sabre EP 4 titres

14 Nov

1=0Facebook, croiser des gens, créer des liens sur base d’une passion commune, échanger des découvertes musicales, cliquer, écouter, apprécier souvent, se sentir blasé parfois, être étonné de temps en temps, et alors écrire…tout ceci m’a amené instinctivement à rédiger cette chronique, qui n’est, finalement, qu’un commentaire sur Facebook un peu étoffé (Au passage, petit coucou à Baptiste à qui je dois cette découverte).

La première écoute de Sabre, 3e EP du groupe 1=0, a commencé par une petite pensée grognonne à la 25e seconde: « Eh mince, c’est en Français, je vais me sentir obligée d’écouter les paroles et de comprendre les textes ». Comme j’aimais déjà bien l’ambiance musicale, […]

[live-report] Miles Kane @l’Olympia (30/10/2013)

8 Nov

Une nouvelle date parisienne pour Miles Kane, à l’Olympia qui plus est ? Je ne me suis même pas posée la question, évidemment que j’en serai ! Le fait de l’avoir déjà vu trois fois sur scène cette année, et environ une dizaine de fois en tout, n’est pas rentré en ligne de compte dans ma décision. Quand on aime, on ne compte pas me suis-je dit en prenant mon billet. Et puis avec Miles, il n’y a jamais de mauvaises surprises. […]

[Le Fair 2014] Mein Sohn William

6 Nov

Fair 2014Pour la 2e année consécutive, l’équipe de My Wonderwall a le plaisir de renouveler son partenariat avec Le Fair. Tu connais Mein Sohn William? Non? Eh bien, je ne vais pas mentir : moi non plus… Je l’ai découvert au moment même où la liste des 15 lauréats du Fair a été dévoilée, et je vais essayer de t’expliquer pourquoi il a obtenu sa place parmi mes favoris dans cette sélection 2014.

Commençons par une rapide présentation : Mein Sohn William alias Dorian Taburet, artiste Rennais, a enregistré sa première demo « orchestre national » en 2009, puis, sorti son premier album éponyme début de l’année 2012, cela fait donc plus de quatre ans qu’il défend sa musique sur scène.

[…]

Rencontre avec…Guns Of Brixton

21 Oct

Guns Of Brixton…j’ai découvert ce groupe il y a quelques mois seulement, en juin de cette année je pense, sur les bons conseils de Fanch. Habituellement, je me lasse des musiques instrumentales au bout de trois chansons, mais dans ce cas-ci, leur univers m’a fasciné dès la première écoute : il m’apparaissait compliqué de m’approprier cette musique, et, en même temps, elle parlait à une petite partie de moi, tout au fond, là-bas, et j’avais une irrésistible envie de la comprendre. L’écoute intensive de leur quatrième et dernier album Inlandsis a débouché sur le désir de les découvrir sur scène; souhait rapidement exaucé par leur programmation à la soirée de rentrée TFT Label, prévue le 12 octobre. Début septembre, le groupe annonce sa séparation imminente, ce concert sera donc un des derniers. J’ai choisi ce moment pour tenter une nouvelle expérience d’interview, ça faisait quelques mois que je pensais m’y remettre, mais je me retranchais toujours derrière un « Il n’y pas d’urgence ». Guns of Brixton a, du coup, créé cette urgence. Et puis, redonner VIE à la rubrique interview de My Wonderwall par une rencontre avec un groupe MORT, pourquoi pas? […]

Déjà un an ! (Playlist 3)

15 Oct

Eh oui, plus d’1 an déjà ! Le 23 août 2012, sur les encouragements de mes deux partners, Dumdumgirl et Zyblynn, je publiais mon premier live report du festival Au Pont du Rock sur My Wonderwall. Un grand saut pour moi à l’époque, sans aucun regret aujourd’hui. Parce que cette première année au sein de la team fut merveilleuse. Pleine de concerts, de découvertes musicales et de rencontres intéressantes avec des artistes, d’autres blogueurs et passionnés de musique, avec qui j’ai (re)découvert le plaisir de partager un coup de cœur ou un ressenti après un live. […]

Rock in the Barn, jour 2 – 31.08.2013

1 Oct

Ferme de Grande IleSamedi 31 août. Bon, l’été semblait avoir décidé de prendre la fuite ce jour là. Malgré le temps maussade, en route pour la deuxième soirée à Rock in the Barn dont le programme s’annonçait tout aussi alléchant que la veille (si tu veux lire le résumé du vendredi, c’est par ). Juste un léger regret de n’avoir pu arriver plus tôt sur le site pour découvrir le rock des écossais The Preventers, bon, ça sera pour une prochaine fois.

Finalement, c’est sous un timide rayon de soleil qu’on arrivera à la ferme de Grande-Ile. […]

STUPEFLIP @ Festival Les Ardentes 12/07/2013

26 Sep

Cet été, je suis allée au Festival Les Ardentes, à Liège en Belgique durant quatre jours. N’ayant pas de temps à consacrer à l’écriture à ce moment-là, j’ai rapidement abandonné l’idée d’en faire un live-report détaillé. Mais j’avais quand même envie de revenir sur le concert de Stupeflip…Pourquoi? Là est toute la question…c’est même peut être le mot qui résume le mieux mon envie d’approfondir le sujet…Pourquoi suis-je allée voir ce concert? Pourquoi suis-je restée? Pourquoi ai-je aimé? Oui, parce que, on a beau dire que leur style est inclassable, Stupeflip, pour moi, c’est très rap, et mes précédentes tentatives de réconciliation avec ce style musical sur scène n’avaient pas été franchement concluantes: « Zone libre Vs Casey et B James » au festival des papillons de nuit 2011 ou « 1995  »  aux Francofolies de Spa 2012, aucune accroche. […]

Rock in the Barn, jour 1 – 30.08.2013

18 Sep

Comme chaque année, la fin de Rock en Seine annonçait la rentrée. La quoi ? Ah non. Pas cette année. Pas envie. Sur les bons conseils de Zyblynn, j’ai préféré prolonger ce bel été en allant découvrir un petit festival à une heure de Paris avec mon acolyte Caïpirinou. Dans un cadre bucolique entre Giverny et Vernon (à cheval entre les Yvelines et l’Eure), Rock in the Barn organisait sa 4e édition sur deux jours, les 30 et 31 août. Bien équilibrée et proposant pas mal de groupes de la région, sa programmation était très intéressante. Avec de jolies têtes d’affiche comme Balthazar, Juveniles, Concrete Knives ou encore Bow Low, le désigné « petit frère » du Rock Dans Tous Ses Etats (ou RDTSE, autre très bon festival du côté d’Évreux auquel j’ai assisté fin juin) n’avait vraiment pas à rougir de sa petite taille (environ 1 500 personnes recensées sur cette édition). […]

Anoxie @ La Graverie 31/08/2013

7 Sep

Credit Zyblynn (photo prise à Cerisy-Belle-Etoile (Orne), le 27 mai 2012)

Dans mon rôle de chroniqueuse (que je commence tout doucement à assumer), j’essaye de varier les sujets. Certes, ils ne sont pas si nombreux que ça…car je manque de temps, je ne peux pas écrire aussi souvent que je le souhaiterais. Je constate quand même, en jetant un regard en arrière sur mes publications, que je parle de groupes mondialement connus, comme les Smashing Pumpkins ou Woodkid, d’artistes à la carrière bien ancrée, comme Puggy ou Stuck In The Sound, mais aussi (et surtout) de jeunes artistes qui se battent chaque jours avec passion pour devenir professionnels. Et puis, je dois bien avouer que j’ai mes préférences (et plus le temps passe, plus la liste des « chouchous » s’allonge). Parmi ces chouchous, il y a Anoxie, un groupe amateur (mais, soyons clairs: si tu les programmes au Art Sonic ou aux Papillons de nuits, ils se feront un plaisir de jouer dans des conditions professionnelles) tout près de chez moi (genre, à peu près dans mon village) dont j’avais l’intention de parler depuis une bonne année, sans trouver – ou prendre – le temps de le faire. […]