Rencontre avec… The Airplane

18 Fév

Décembre 2012. Le concours « Lance-toi en live » organisé par Ricard S.A. Live Music est lancé. Cool, c’est l’occasion d’encourager certains groupes qu’on aime déjà beaucoup et le bon plan pour en découvrir de nouveaux. C’est en parcourant les nombreuses candidatures peu avant Noël, que je me suis arrêtée sur The Airplane. Sans doute avais-je déjà lu ce nom quelque part. Le titre qu’ils proposaient dans le cadre du concours, « A Walk on Mars », m’a plu immédiatement.

Image de prévisualisation YouTube

Un son propre, accrocheur et élégant, une voix bien particulière. « If The Sun Goes Down », le second titre disponible à l’époque sur le soundcloud du groupe, viendra confirmer cette première impression. Avec Dumdumgirl, on a donc décidé d’aller rapidement vérifier le potentiel du groupe en live. Ça tombait bien, le quatuor se produisait au Bus Palladium le 19 janvier dernier pour la release party de son second EP One Moment Please. Et faut dire qu’on ne l’a pas regretté !

Groupe francilien fondé en 2009, The Airplane découle de l’association de quatre musiciens chevronnés : Arthur (guitare/chant), Joris (guitare/chœurs), Greg (basse) et Alex (batterie). Fort d’une belle diversité en termes d’influences, le quatuor propose un subtil mélange de rock période 70s (Pink Floyd, Led Zep) et de sonorités trip hop plus actuelles (Archive, Portishead), auquel se rajoutent percussions, notes jazzy et samples électroniques. Un « grand mix » pour un résultat divinement planant, véritable invitation au voyage. Affranchis de toute frontière musicale, les quatre amis ont su parfaitement conjuguer leurs talents pour se créer un son personnel et original.

Après A Wind of Change, un premier EP prometteur sorti en 2011, les revoilà en cette fin 2012 avec One Moment Please, un nouveau 5 titres (hors radio edits) plus rock, plus percutant, avec toujours cette même envie d’embarquer les gens dans un trip mélodique. Là encore, le pari est brillamment réussi. A l’écoute de cette nouvelle galette, on décolle immédiatement vers un endroit imaginaire (pour une p’tite balade sur Mars ?), dans une bulle, complètement hors du temps. One Moment Please (c’est le cas de le dire) fait l’effet d’un instant suspendu, pendant lequel se succèdent de longs morceaux au son aérien et riches en rebondissements. On plane complet sur « If the Sun Goes Down », on bouge les cheveux sur « Running the Fastest I Can », on est pris de mélancolie sur « Nothing More »… pour finir par plonger dans un univers quasi-cinématographique sur l’instrumentale « One Moment Please » clôturant magistralement cet opus. Et comme guide, la superbe voix d’Arthur… un timbre si particulier, à la fois doux et incisif.

A l’occasion de la sortie de One Moment Please, nous avons justement rencontré deux membres du groupe, Arthur et Joris, autour d’un café. Une occasion d’en savoir un peu plus sur eux, leur projet et ce nouvel EP. Retour en images.

Image de prévisualisation YouTube

Mais bon, ce n’est pas le tout de faire de la bonne musique, encore faut-il savoir l’exprimer sur scène. Car oui, on pourrait facilement se dire mouais, de la musique planante en live, ça va être super chiant. Eh bien non. En tout cas, pas avec The Airplane. Sur scène, les jeunes parisiens assurent. Chaque morceau prend une nouvelle dimension, tout est plus rock, plus intense. La mise en scène est travaillée (par exemple, le casque d’aviateur d’Alex), leur jeu précis et impeccable, leur présence scénique fascinante.

Vainqueur du tremplin « Tous en Seine 2012 », The Airplane a eu l’occasion de faire ses preuves aux côtés d’artistes comme Skip The Use, Housse de Racket, Birdy Hunt ou encore Blackfeet Revolution. Soutenu par les structures franciliennes File 7 et les Cuizines, assez renommées en matière d’accompagnement des artistes, le groupe se fait peu à peu connaître. La preuve avec un passage chez Oui FM dans le BPI de Au secours C’est Du Live le 30 novembre dernier et les nombreuses dates en France (et en Europe !) qui les attendent.

Alors toi aussi, tente l’aventure musicale avec The Airplane, embarque donc pour le prochain vol. Lecteur parisien, tu pourras les retrouver sur scène le 16 mars à l’OPA, puis le 21 mars au Bus Palladium.

Share Button

No comments yet

Leave a Reply